Yoga

Comment bien choisir un tapis de yoga

By 31 mai 2017 2 Comments

Le tapis est souvent l’unique accessoire du yogi. Bien plus qu’une simple couche vous isolant du sol, il doit vous soutenir tout au long de votre pratique, et surtout: vous empêcher de glisser !

Il est important de choisir un tapis adapté à sa pratique.

Je débute en yoga / je pratique très ponctuellement

Si vous débutez le yoga, il est préférable d’acquérir un tapis d’épaisseur 4 à 6 mm, par souci de confort. Inutile d’investir immédiatement dans un tapis très cher, assurez-vous d’abord que le yoga est une activité qui vous plaît vraiment et que vous avez envie de pratiquer sur le long-terme. Si tel est le cas, alors cela vaudra la peine d’investir dans un beau tapis de qualité ! La même logique s’applique si vous sortez votre tapis du placard très rarement.

Je pratique en salle

Si vous vous déplacez en studio de yoga, privilégiez l’acquisition un sur-tapis de yoga. La quasi totalité des studios de yoga ont des tapis à disposition, mais pas toujours de bonne qualité… et surtout, pas très propres étant donné que d’autres personnes transpirent dessus à longueur de journée !

Très fin et très léger, le sur-tapis se plie et se porter dans un petit sac. Il s’utilise comme une « sur-couche » que vous poserez sur le tapis du studio de yoga, assurant ainsi l’hygiène de votre pratique tout en proposant une adhérence optimale, tout cela pour un poids et un encombrement minimal !

Inconvénient du sur-tapis : si c’est votre seul tapis, il sera un peu trop fin pour l’utiliser seul à la maison ! Le sur-tapis est donc plutôt un « deuxième achat », lorsqu’on a déjà à la maison un tapis d’épaisseur 4 à 6mm. Mais si vous pensez pratiquer uniquement en studio, le problème ne se pose pas !

Je pratique à la maison

Si vous pratiquez à la maison, vous pouvez vous permettre d’acquérir un tapis lourd et aussi épais que vous le souhaitez. Les débutants privilégieront un tapis 4 à 6mm par souci de confort, les niveaux plus avancés peuvent choisir des tapis plus fins pour travailler leurs postures d’équilibre.

Je veux pratiquer le yoga en voyage

Le tapis de yoga de voyage idéal est le sur-tapis ! Il se plie, il est léger et prend peu de place dans votre valise contrairement à un tapis classique. Votre pratique de voyage sera certes un peu moins confortable, mais quel bonheur d’avoir à disposition partout avec soi une surface propre et adhérente pour s’exercer ! Et c’est l’occasion peut-être de travailler un peu plus vos postures d’équilibre 🙂

Je pratique un yoga doux

L’un des nombreux avantages du yoga doux est que l’on transpire très peu, voire pas du tout en le pratiquant. Ainsi, si vous pratiquez un yoga doux, la plupart des tapis anti-glisse du commerce vous conviendront. Choisissez-le plutôt en fonction de son épaisseur, des matières qui le composent, etc…

Je pratique un yoga dynamique

Lors d’une séance de yoga dynamique (yoga ashtanga, yoga vinyasa, bikram yoga…) on a tendance à transpirer énormément ! Pour ces types de yoga, privilégiez les tapis qui adhèrent encore mieux quand ils sont mouillés ! C’est le cas par exemple des tapis ayant une sur-couche en micro-fibre. De plus, votre tapis doit être lavable facilement, sinon attention aux odeurs désagréables !

Je transpire beaucoup des mains et/ou des pieds

Hé bien sachez que glisser sur votre tapis n’est pas une fatalité ! Certains tapis fonctionnent même encore mieux quand on transpire dessus, c’est le cas par exemple des tapis ayant une sur-couche en microfibre.

J’ai les mains et les pieds très secs

Si vous avez un problème de mains et pieds secs, choisissez idéalement un tapis 100% caoutchouc. Ces tapis ont tendance à glisser pour les personnes qui suent ne serait-ce qu’un peu des mains et des pieds durant leur pratique, mais ils seront parfaitement adaptés pour vous ! Vous pouvez cependant tout à fait utiliser un tapis avec sur-couche micro-fibre, mais en prenant garde à l’humidifier avec un spray avant votre pratique.

Je veux un tapis écologique, éthique, bref mon tapis doit être un achat responsable !

Alors là, contrairement à ce que bien des marques veulent vous faire croire, le choix est très restreint. Le « greenwashing » est malheureusement monnaie plus que courante, même dans le monde du yoga. Bannissez les tapis issus de la pétrochimie (en PVC, en EVA…) et privilégiez les tapis en matières naturelles (tapis de yoga en caoutchouc, tapis de yoga en fibre de coco…) et vérifiez autant que possible la provenance des matières premières et le mode de fabrication des tapis. La matière première est idéalement issue de forêts gérées durablement et/ou issue du commerce équitable. Les tapis étant majoritairement fabriqués en Asie (c’est là bas que se trouvent les grosses machines très chères pour les faire, pas en Europe!), vérifiez que la marque contrôle l’éthique de son processus de fabrication. Faire fabriquer des tapis de yoga par des enfants avec des matières polluantes, c’est pas très esprit yoga, on est d’accord !

En revanche, contrairement à ce que l’on peut lire, les tapis de yoga « bio », cela n’existe pas. Mais un tapis en matières naturelles, notamment un tapis en caoutchouc ne contient théoriquement pas de pesticide !

Join the discussion 2 Comments

Leave a Reply