Les valeurs

Yogamatata est la concrétisation d’un rêve, celui de proposer des accessoires de yoga de haute performance, au design soigné et les plus respectueux de l’environnement, de la santé et des humains qui les fabriquent. Ces valeurs sont constitutives de l’ADN de Yogamatata. Pas de greenwashing, pas de bla-bla, de la sincérité, de la qualité et de la transparence, c’est la raison d’être de Yogamatata, car votre confiance est ce que nous avons de plus précieux !

Commençons donc par vous le dire directement : nous ne sommes pas suffisamment éthiques. Nous ne sommes pas non plus suffisamment écologiques. Nous avons l’humilité de reconnaître que nous ne serons jamais parfaits, mais il y a une chose que nous pouvons vous promettre : toujours faire de notre mieux pour améliorer chaque étape de la production sur tous les plans éthiques à la mesure de ce qu’il nous est possible de faire, et mettre toujours l’éthique au premier plan de tous nos choix.

Car si nous faisons déjà de notre mieux (et c’est déjà chouette, non? En tous cas, nous sommes déjà fiers de ce que nous proposons!), nous ne comptons pas nous reposer sur nos lauriers et ne plus rien mettre en place pour faire bouger les lignes d’une industrie vraiment pas jolie, celle du tapis de yoga. Nous avons déjà identifié bien des pistes de changements et d’améliorations possibles que notre statut de toute petite entreprise ne nous permet pas encore de mettre en place. Petit à petit, l’oiseau fait son nid et si Yogamatata  continue se développer, nous aurons de plus en plus de poids pour mettre en place de vrais changements.

Notre objectif étant de repenser entièrement la chaîne de production et de commercialisation d’un tapis de yoga, nous avons de belles ambitions en lesquelles nous croyons fort. Mais il n’est pas possible de révolutionner un secteur industriel juste avec de bonnes intentions et en claquant des doigts. Notre plan est donc de faire bouger les lignes petit à petit, au fil du temps et au fur et à mesure de nos capacités.

Nous avons donc lancé Yogamatata en essayant de nous situer au plus haut que nous avons pu sur l’échelle de l’éthique et de l’éco-responsabilité, en fonction des réalités du terrain et de nos moyens financiers. Cela suffit déjà à placer Yogamatata dans le peloton de tête de des marques de tapis de yoga en termes de valeurs d’éthique et d’éco-responsabilité, mais c’est très loin d’être suffisant à nos yeux. Il y a encore tant d’actions à mettre en place pour assurer une production qui corresponde enfin à nos valeurs… et finalement, à celles du yoga !

Nous avons énormément de pain sur la planche. Dans ce secteur, les mauvaises pratiques sont légion et tout est à repenser à la base. Mais nous croyons fort à la réalisation de nos objectifs ! Avec votre soutien, nous y arriverons !

1/ Des tapis de yoga éco-responsables
2/ Des tapis de yoga non toxiques
3/ Prochain palier : Des tapis de yoga en caoutchouc issu du commerce équitable
4/ Des tapis de yoga liège issu de forêts gérées durablement
5/ La fabrication des tapis de yoga Yogamatata
6/ Comment nous choisissons nos fabricants, l’actuel et ceux à venir
7/ Le transport
8/ Le tapis de yoga qui fait pousser des fleurs
9/ Le tapis de yoga engagé dans la réduction des déchets
10/ L’éthique dans le commerce
11/ La politique de soldes et de promotions de Yogamatata

 

Des tapis de yoga éco-responsables

En matières végétales et issus de sources renouvelables, la production des matières premières des tapis de yoga Yogamatata (le caoutchouc naturel et le liège) n’entraîne l’abattage d’aucun arbre. Le liège est issu de forêts du Portugal. Le caoutchouc naturel provient quant à lui du Vietnam. Notre prochain objectif d’évolution est de réussir à remplacer ce caoutchouc naturel vietnamien par celui d’une collectivité commerce équitable de plantations d’hévéa gérées durablement au Sri Lanka. Notre fabricant de tapis est certifié par la norme environnementale ISO 1400.

Des tapis de yoga non toxiques.

Les tapis de yoga Yogamatata sont non toxiques et certifiés respectueux des règlements européens (REACH) par analyse en laboratoire. Les encres utilisées pour imprimer les motifs sur les tapis de yoga Yogamatata sont à base d’eau. Les tapis de yoga Yogamatata sont produits à base de matières premières végétales car nous refusons de produire des tapis en PVC, l’un des matériaux synthétiques les plus polluants et toxiques selon le rapport de GreenPeace sur le PVC (malheureusement la majorité des tapis du yoga du marché sont en PVC car c’est une matière très peu coûteuse, ou bien 100% en matières plastiques telles que le TPE ou le NBR). Les deux couches de caoutchouc naturel et de liège sont collées par une fine dentelle de polyester qui représente moins de 0,5% du poids du tapis. C’est peu, mais nous recherchons toutefois une alternative végétale pour assembler la couche de caoutchouc naturel et de liège tout en gardant la souplesse du tapis et sa durabilité.

Prochain palier : Des tapis de yoga en caoutchouc issu du commerce équitable

Pour développer des prototypes en caoutchouc naturel et équitable, Yogamatata travaille depuis début 2017 en partenariat avec la Fair Rubber Association, association de commerce équitable de caoutchouc qui ne travaille qu’avec des coopératives et des producteurs gérant durablement les plantations d’hévéa. Les frais d’adhésion à cette association sont reversés aux producteurs membres, et les entreprises adhérentes y achètent du caoutchouc à un prix supérieur aux prix du marché, permettant ainsi aux familles produisant le caoutchouc d’obtenir de leur travail une rémunération décente. En effet, l’hévéa, arbre dont est issu le caoutchouc, ne pousse que dans des régions du monde très pauvres, essentiellement au Brésil, en Afrique ou en Asie. Les conditions de travail et de rémunération des travailleurs du caoutchouc sont souvent désastreuses lorsqu’elles ne sont pas encadrées par des règles de commerce équitable. C’est pour cela que Yogamatata tient absolument à être en mesure au plus vite de proposer cette alternative éthique, inédite sur le marché des tapis de yoga.

Le caoutchouc est une matière naturelle et renouvelable ne nécessitant pas l’abattage des hévéa sont il est issu.

Des tapis de yoga liège issu de forêts gérées durablement

Le liège des tapis Yogamatata provient du Portugal et est issu de forêts gérées durablement. Il est issu du chêne-liège, qui ne pousse qu’en méditerranée, et sa récolte n’entraîne aucun abattage d’arbre. Le liège est en fait l’écorce de l’arbre, récoltée régulièrement à mesure qu’il la reconstitue. Le Portugal est le premier producteur mondial de liège.

Le chêne liège est un véritable piège à CO2: Un chêne-liège capte deux fois plus de C02 que n’importe quel autre arbre. Les chênes-liège portugais absorbent ainsi 4,8 millions de tonnes de CO2 par an.

De plus, le liège est naturellement anti-bactérien et permet d’éviter la formation de mauvaises odeurs sur votre tapis. Il a également la particularité de rendre le tapis adhérent quand on transpire !

 

La fabrication des tapis de yoga Yogamatata

Le projet de base de Yogamatata était de faire fabriquer des tapis de yoga en France ou à défaut, en Europe. Après d’infinies recherches, il a fallu se rendre à l’évidence : seule la Chine dispose des machineries nécessaires à la confection de ces produits. À moins de créer une usine Yogamatata, ce qui est à l’heure actuelle inenvisageable en termes de moyens financiers (il s’agit d’un investissement de plusieurs centaines de milliers d’euros), il a fallu trancher : abandonner le projet ou bien faire fabriquer en Chine à défaut de pouvoir le faire en France ou en Europe comme initialement souhaité.

Finalement, nous nous sommes dit que si l’immense majorité des marques mondiales font produire leur tapis en Chine sans que personne ne leur reproche, c’est qu’il ne fallait peut-être pas abandonner le projet Yogamatata à cause de ça. Mais aborder les choses différemment, ça oui ! En effet, ce n’est pas parce qu’on fait produire dans un pays comme la Chine qu’on le fait forcément n’importe comment. Il y a des moyens de contrôler l’éthique de la production, où qu’elle soit.

Nous avons décidé de poursuivre le projet en toute transparence en Chine, en la faisant encadrer sur le plan éthique par une entreprise française et indépendante d’audit éthique, spécialement missionnée aux frais de Yogamatata pour contrôler les conditions de travail de l’usine sélectionnée, auditée de manière régulière et impromptue.  Nous reconnaissons en effet que le travail d’audit éthique est un métier à part entière, et nous avons l’humilité de considérer que nous rendre sur place même régulièrement ne suffit pas à avoir une visibilité correcte sur les conditions de production. Nous préférons donc travailler avec des professionnels, même si c’est très coûteux ! Ces rapports seront disponibles sur demande à hello@yogamatata.fr dès l’ouverture du e-shop.

Notre fabricant est par ailleurs certifié ISO 9001, qui est une certification de management de qualité. En savoir plus sur la norme ISO 9001 sur e-rse.net.

L’usine qui produit les tapis Yogamatata est localisée près du port de Shenzhen, limitant ainsi le transport terrestre. À présent que nous avons ensemble réussi à produire un tapis tout à fait respectueux des réglementations européennes grâce à l’usage de matières premières (permettant de transformer le caoutchouc brut en caoutchouc solide) éco-responsables et de haute qualité, il nous reste à adapter cette formule en caoutchouc équitable. C’est notre prochain objectif de développement.

Cette usine a également accepté d’être régulièrement auditée par surprise sur le plan éthique pour comme ils disent « rassurer les français ». Nous travaillons également main dans la main avec eux pour développer les futures améliorations des tapis de yoga Yogamatata. Cependant, l’objectif à moyen ou long terme reste de faire produire en Europe, en Amérique du Nord ou idéalement en France pour réduire les distances étant donné que les clients de Yogamatata se situent dans ces régions.

Si vous êtes ou connaissez une entreprise française ou européenne envisageant l’acquisition de machines permettant de faire fabriquer les tapis de yoga Yogamatata, contactez-nous !

Comment nous choisissons nos fabricants, l’actuel et ceux à venir :

 

  1. Nous faisons contrôler la capacité du fabricant à produire des tapis conformes aux réglementations européennes (et croyez-nous, ils ne sont pas nombreux même parmi ceux ayant pour clients des marques européennes).
  2. Nous nous assurons que le fabricant est d’accord pour changer de fournisseurs de matières premières et pour développer en partenariat avec Yogamatata de nouveaux produits, plus éco-responsables.
  3. Nous commandons des prototypes pour vérifier la qualité des produits.
  4. Nous faisons signer une charte qualité à notre fabricant, nous lançons la production et nous faisons faire une inspection qualité sur la production. La commande n’est validée que si les tapis respectent la charte qualité, elle prend alors le bateau jusqu’au port du Havre.
  5. Nous envoyons une première inspection éthique qui permet d’identifier les problèmes et les pistes d’amélioration. Nous demandons au fabricant d’effectuer ces amélioration en commençant par les plus urgentes et nous accompagnons notre fabricant dans la mise en place de solutions. Nous envoyons par la suite une nouvelle inspection éthique qui nous permet d’identifier les efforts effectués, et ceux qui ne l’ont pas été. Si après une seconde inspection les améliorations critiques n’ont pas été faites et que nous estimons que l’usine est fermée à effectuée ces améliorations, nous changeons de fabricant. Si des efforts sont faits, nous conservons cette usine et continuerons à l’inspecter tous les 6 à 12 mois (une inspection éthique est très invasive et ralentit la production, nous ne pouvons donc pas l’imposer trop souvent pour ne pas pénaliser l’activité économique de notre fabricant).

Pourquoi nous ne faisons pas d’inspection éthique plus en amont dans le processus ? C’est un investissement très lourd que nous ne pouvons nous permettre de faire qu’en étant déjà sûrs que nous travaillerons effectivement avec ce fabricant, et lancer une première petite production nous paraît être nécessaire pour nous assurer que nous continuerons avec ce fabricant. De plus, nous connaissons la réalité économique chinoise, nous avons parfaitement conscience que si la Chine a une mauvaise image, elle est de moins en moins justifiée. Les tapis de yoga sont fabriqués par des techniciens qualifiés, décemment payés, car leur fabrication est complexe. Pour autant nous savons que le résultat de ces audits ne sera pas parfait, mais qu’il sera toujours infiniment meilleur que s’ils étaient fait dans l’usine qui fabrique vos vêtements au Bangladesh par de petites mains bien trop jeunes pour travailler car c’est désormais dans ces pays bien plus pauvres que sévit la production des marques qui exploitent la misère, la Chine étant désormais beaucoup trop chère pour ces filières. Le niveau de vie chinois ayant très fortement augmenté ces dernières années, le « coût » du travail y est désormais bien plus élevé que dans bien des pays d’Asie.

L’important pour nous est donc de savoir avec précision où se situe le fabricant en termes d’éthique, quels sont les points que l’on peut améliorer et de mettre ce qu’il faut en place pour accompagner le fabricant dans la mise en place de ces améliorations. Et même si nous sommes confiants pour les raisons évoquées plus haut, des abus peuvent évidemment toujours exister et c’est pour cela qu’un audit d’éthique nous paraît essentiel pour une marque se voulant éthique dans sa globalité.

Si l’on devait faire notre autocritique, ce serait probalement au sujet des distances parcourues au long du processus de fabrication. Le liège ne pousse qu’en Méditerranée, le caoutchouc pousse uniquement en Amérique du sud, en Afrique sub-saharienne ou en Asie, et les usines n’existent qu’en Chine, et le projet est français… bref, pas le choix, la distance est obligatoire ! Mais heureusement, les longues distances sont effectuées par bateau, mode de transport beaucoup plus lent que l’avion mais infiniment moins polluant.

Le tapis de yoga qui fait pousser des fleurs

Pour chaque tapis Yogamatata acheté, 2€ sont reversés à l’association Mécènes et Parrains d’Abeilles. Cette somme servira à planter des fleurs mellifères dans les friches agricoles françaises. Ces fleurs attirent et nourrissent les insectes pollinisateurs. 2€ permettent de semer en moyenne 3 à 4m2 de fleurs mellifères.

papier ensemencé papier fleur

Le tapis de yoga engagé dans la réduction des déchets

La logistique a été pensée pour limiter les déchets. Les emballages plastique qui entourent habituellement les tapis de yoga du commerce ont été remplacés par des liens textiles upcyclés, ainsi que du papier ensemencé de graines de fleurs des champs. Mettez-le en terre, arrosez-le, des fleurs des champs pousseront !

Nous faisons en sorte de réutiliser les cartons de la logistique pour nos propres envois. À part le scotch qui ferme votre colis, pas de plastique dans la logistique de Yogamatata !

L’éthique dans le commerce

Comme vous pouvez l’imaginer, toutes ces initiatives additionnées engendrent un coût de production bien supérieur à l’immense majorité des tapis de yoga du commerce fabriqués en matériaux issus de la pétrochimie.

Cependant, les tapis de yoga Yogamatata ne sont pas plus chers que les produits d’autres marques d’un même niveau de technicité. Comment cela est-il possible ?Tout simplement en réduisant les marges de bénéfice et le nombre d’intermédiaires. Nous avons observé que même en proposant des tapis beaucoup plus chers à fabriquer, en les vendant à un prix similaire à celui de la concurrence nos marges restent raisonnables pour espérer vivre de cette activité en se versant un salaire certes pas faramineux mais décents. Et si nous ne passons pas par des revendeurs comme la plupart des marques de tapis yoga, car ceux-ci prélèvent de très grandes marges, cela permet de réduire également considérablement le prix de vente possible d’un tapis. Réduire les intermédiaires et pratiquer des marges raisonnables fait donc partie de l’éthique du projet et nous permet d’abaisser d’autant le prix de vente. Nous envisageons cependant de travailler en affiliation avec des sites internet (blogs ou autres), les marges pratiquées en affiliation étant tenables pour notre modèle économique.

Nos valeurs nous conduisent en toute logique à ne pas rechercher le profit à tout prix et la plus grande marge de bénéfice. Elles nous conduisent à rechercher la prospérité de notre entreprise dans le respect de chacun, de nos fournisseurs à nos clients. Nos études de marché ont démontré que les tapis de Yogamatata pourraient se vendre bien plus cher, mais nous préférons garder leur prix le plus bas possible, car acheter des produits éthiques et éco-responsables ne devrait, selon nous, jamais être un luxe. Bien que l’écart de prix avec un tapis de yoga en mousse entrée de gamme reste encore important pour certains, nous espérons que cette politique d’accessibilité incitera le plus grand nombre à choisir d’acquérir un tapis de yoga plus éco-responsable et plus éthique. N’est-ce pas aussi cela, l’esprit du yoga ?

La politique de soldes et de promotions de Yogamatata

Yogamatata ne pratique pas de politique de promotion sauf cas très exceptionnels, car nous pratiquons déjà un prix que nous estimons juste toute l’année. Inutile donc d’attendre les soldes 🙂 Nous ferons éventuellement des déstockages d’anciennes collections ou de modèles qui se vendent mal, mais c’est tout !

  • 1
    Partage