Le yoga à la maison durant le confinement !

Cela ne vous aura pas échappé – à moins de vivre comme un véritable yogi des temps anciens, dans une grotte seul – le monde se confine face à un truc microscopique, le virus Covid19. On ne va donc pas s’étaler sur lui – surtout pas malheureux.se, vous risqueriez de l’attraper et de le refiler aux autres !

On va faire un petit tour dans le monde merveilleux du yoga, pour se changer un peu les idées.

Yoga et confinement

Pratiquer

Continuer votre pratique de yoga si possible, soit en solo, soit en participant aux cours des profs qui font preuve d’une ingéniosité de dingue pour continuer à vous proposer des cours ! C’est d’autant plus important que le statut des profs en France fait qu’en gros,  ils n’ont plus du tout de revenus de cours – studios et salles louées sont fermés etc. Des solutions se mettent heureusement en place pour eux.

Certains cours sont en ce moment gratuits, d’autres sur donation, abonnements ou prix d’amis. Dates et horaires sont à vérifier mais dans tous les cas, plein de profs sont là pour vous !

Plateformes : découvrez des profs sur Yoga Connect, hier j’ai par exemple fait un yin pour booster l’immunité avec la merveilleuse Paola, en ces temps où nous en avons bien besoin

Youtube : notamment pour les vidéos de Mathieu Boldron , yogi aguerri et tout juste papa, qui propose un cours de fondation du yoga au milieu de ce tumulte cosmique.

Live : rendez-vous sur le live Instagram de Modo Yoga Paris tous les jours, en particulier pour pratiquer avec Laetitia Lecuyer.

L’appli Zoom, je ne connaissais pas mais je recommande de découvrir ce mode de fonctionnement avec par exemple un cours d‘Adèle

Sur Instagram vous trouverez aussi des lives inspirants avec :

Charlotte Bentz pour du flow dynamique

Clémence Abhaya pour se réveiller avec le soleil

Et j’en passe !!!!!

Pratiquer ne serait-ce que 20 minutes par jour pendant toute la durée du confinement – et ça va être vraisemblablement plus de 15 jours – permettra de créer une véritable habitude de pratique. On dit qu’on met un mois à prendre une nouvelle habitude !

Méditer

Le yoga doit permettre au corps de se  » dépenser  » pour mieux arriver à une posture statique pour tenir pendant un long moment en assise, en méditation… alors après votre pratique posturale, tentez de méditer. Cela n’est pas chose aisée, mais si salvateur en ces temps difficiles.

Quand je suis en difficulté, je me concentre tout simplement sur ma respiration – assise ou en tailleur – à sentir l’air frais qui entre par mes narines et ressort plus chaud à l’expiration. Vous pouvez aussi poser votre main droite sur le ventre et la main gauche sur le genoux gauche, simplement déposée, et suivre le ventre qui se gonfle et se dégonfle, tranquillement.

Méditer cela peut aussi correspondre à visualiser du positif ou se réciter des mantras ou des phrases positives ! La visualisation peut avoir un très fort pouvoir : se voir sur une plage (en dehors des périodes de confinement, scrogneugneu), se rappeler un bonheur incroyable, les bras de votre amoureux, un fou rire entre amis, etc. J’aime réciter Lokah Samastah Sukhino Bhavantu qui veut dire  » Puissent tous les êtres de tous les mondes devenir heureux ; Que la paix règne partout « , plutôt d’actualité.

En méditant nous mettons en pratique le 5e pilier du yoga : pratyahara, le retrait des sens. Il correspond à une écoute très attentive de nos perceptions, de notre intérieur.

Respirer

Pour respirer, vous pouvez appliquer la respiration ci-dessus avec la main sur ventre, par exemple, et c’est déjà énorme. Vous pouvez y ajouter une durée : compter jusqu’à 4 à l’inspiration puis sur 4 à l’expiration. Tout cela par le nez, doucement.

Les exercices de respiration, pranayama en sanskrit, se pratiquent préférablement encadrés par un enseignant mais si vous avez l’habitude n’hésitez pas à pratiquer les respirations qui vous font du bien plutôt après ou éloignés de la pratique posturale.

J’adore la respiration alternée ou encore celle-ci : inspirer tranquillement par les deux narines, appuyer délicatement sur ma narine droite puis expirer uniquement par la narine gauche tout en conservant bien la narine droite fermée. On respire délicatement, pas comme des gros bourrins, hein ? Dédicace ici à l’un des mes profs, Paola, qui adore partager cette respiration.

J’ai découvert récemment la respiration Wim Hof, ce dingo – dans le bon sens du terme – qui est tout le temps torse nu dans le froid et la neige. La respiration qu’il propose n’est que l’une des activités qu’il suggère, il y a plus dingue encore. Mais pour découvrir tout cela, je vous invite à jeter un œil sur le compte Instagram du prof de yoga Jérôme Boulenger.

Lire ou écouter

Je ne vais pas m’étaler sur le sujet car il y a déjà eu un article, mais n’oubliez pas de lire sur le yoga, si ce sujet vous passionne : un peu d’histoire et de lectures ici

Vous pouvez aussi suivre des podcasts comme ceux de  Salutations podcast ou encore les podcasts conversations du Tigre. Il y a notamment plusieurs épisodes avec mon professeur et formateur Patrick Frapeau.

Ne pas oublier…

N’oublions pas ce qui est en train de se passer, surtout rappelons-nous cela la prochaine fois qu’on prend un cours ou pratique perso quand on fait une posture de dingo instragramable du style sirsasana face à la piscine à débordement d’ego, et où on se dit whaouuuu. C’est tant mieux, je dis pas le contraire, c’est gratifiant et il faut se dire whaouuuu et s’encourager, mais c’est quoi à côté des vraies choses de la vie et de l’art millénaire du yoga… peut-être que des fois faire un bon vieux jambes en l’air contre le mur, c’est ok aussi 🙂

En fait ce que je veux surtout dire ici en étant un peu caustique c’est : conservez le calme, l’humilité et l’immobilité que vous trouverez dans sirsasana ou dans n’importe qu’elle posture, pour les futurs tempêtes de nos vies, ça ce sera vraiment whaouuuuu !!!!!

C’est la même chose si on se plante et qu’on arrive pas à  » passer  » à telle ou telle posture, est-ce bien important par rapport aux grands moments de l’existence ou au fait de simplement savoir respirer dans les postures les plus simples ? Bref, relativisons nos modes de fonctionnement et notre pratique, notre rapport au monde ! Il en a bien besoin.

Grandes pensées bienveillantes à ceux pour qui c’est la galère pro et perso en ce moment et pour qui l’avenir devient incertain. Et puis aussi aux anxieux, je sais comme c’est rude. Et puis, même aux râleurs, si vous avez le temps et l’énergie de râler, c’est que ça va pas mal au niveau des fonctions vitales 🙂

On reste en contact avec les technologies de la communication avant que les serveurs ne craquent 😉 ou sinon un bon vieux coup de téléphone ça marche aussi ! On fait des jeux de société du style SET – jeu hypnotique et méditatif, on prend des nouvelles des personnes fragiles, diminuées, qui ne sont pas toujours celles que nous imaginons et on reste au maximum chez soi et/ou à distance des autres pour diminuer les conséquences de ce virus.

Et surtout, surtout, surtout beaucoup de pensées, d’énergie et d’amour pour celles et ceux qui continuent de faire tenir notre monde à peu près en place au quotidien, dans le personnel médical évidemment, dans les supermarchés, services de propreté des villes, personnes en charge de notre sécurité (oui, oui même eux) et j’en passe.

…De rire

Sur ce, pour plus de légèreté, je vous invite à découvrir ce merveilleux compte où vous découvrirez une prof de yoga mais aussi et surtout ce coach sportif qui lâche rien – Jérôme (pas le même que dans le paragraphe précédent) – qui ne laisse pas ses élèves tomber pendant le confinement.

Auteure : Marie-Luz, enseignante de yoga diplômée, partage sa passion pour le yoga et ses apprentissages sur le blog de Yogamatata et sur sa page ! Retrouvez ses articles dans la section du blog « Le yoga avec Marie-Luz« 

Cet article vous a plu ? Enregistrez-le dans l’un de vos tableaux Pinterest !

 

  • 25
    Partages

4 commentaires sur “Le yoga à la maison durant le confinement !

  1. merci pour cet article & prenez soin de vous 🙂

  2. Merci beaucoup Camille !
    Prenez soin de vous également, ainsi que de vos proches, et à bientôt 🙂

    La Yogamatateam

  3. Bonjour
    J’ai suivi avec assiduité et beaucoup de plaisir les cours de yoga d’Aléna gaponova
    Je vous remercie pour cette attention ainsi que pour la qualité de votre site
    est il possible de pratiquer le yoga en ligne avec vos professeurs avec une formule d’abonnement ?
    Je vous remercie pour votre retour
    Cordialement

      -  
  4. Bonjour Michèle,
    Merci pour ce gentil message, nous sommes ravies que nos cours live vous aient plu !
    Nous n’avons pas prévu pour l’instant de proposer des cours en ligne, nous nous invitons à contacter Alena pour savoir comment suivre ses cours en ligne régulièrement !
    Bien à vous,
    Ondine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *