Histoire du Yoga – Ce qu’il faut savoir sur les origines du yoga !

Ah, le yoga! Cette pratique aussi physique que mentale et spirituelle est héritière d’une très longue et passionnante Histoire. Sur votre tapis de yoga vous entendez régulièrement des termes en sanskrit, des citations de sages indiens, et vous vous demandez d’où cela vient ? Si le yoga est considéré par beaucoup comme une philosophie, comment cela se fait-il qu’on le considère quasiment comme un sport dans notre quotidien ? Cet article présente un aperçu de l’Histoire du yoga. Il donnera des pistes de compréhension et pour aller plus loin dans votre pratique.

Histoire du yoga 

Étymologie et origines du mot « yoga »

Yoga – en sanskrit  योग « yug » – signifie « union, joug, méthode ». Le yoga est une pratique millénaire pourtant plus que jamais présente dans notre société actuelle. Selon l’ouvrage des Yoga-Sutras, premier recueil de cette tradition orale et dont l’écriture est attribuée à un certain Patañjali, voici la base philosophique du yoga et plus particulièrement des postures : « le yoga est l’arrêt (la mise au repos) des mouvements du mental » – en sanskrit cela donne « yoga chitta vritti nirodhah ». Cette phrase est souvent enseignée en cours de yoga. Le yoga se pratiquerait donc pour atteindre la clarté du mental, le calme et apaiser les pensées.

Les écrits anciens du yoga

Le Mahābhārata - Lecture sur le Yoga - Histoire du Yoga
Le Mahābhārata

Concernant le yoga sutra et Patañjali, les dates et les origines réelles ou mythiques des écrits et des personnes varient sensiblement d’une source à l’autre. Cela dit, on date la pratique du yoga au moins au IIIè millénaire avant J.C en Inde. C’est donc l’une des plus anciennes pratiques encore en vigueur à ce jour.

La Bhagavad Gītā est également un texte qui complète les 196 aphorismes (sutras) de Patañjali. Il décrit les différents chemins du yoga dans des chapitres directement extraits d’un livre féerique, le Mahābhārata. Je vous recommande vivement sa lecture. Vous découvrirez un monde « magique » mais aussi fait de grands défis et de conflits et pas que de sages méditant sous un frangipanier 🙂

Vous entendrez peut-être parler des Upanishads, des textes philosophiques plutôt en lien avec la religion hindoue en elle-même. Ils sont aussi intéressants et à étudier avec un suivi. Pour rappel, pas besoin d’avoir la foi pour entreprendre le yoga.

Ces textes sont intéressants et je vous invite à vous renseigner plus en détail car il ne s’agit ici que d’un très bref récapitulatif. J’ai des profs qui arrivent à en parler des heures, à décrire des choses insoupçonnées à la première lecture. C’est fascinant et ces écrits se recoupent avec beaucoup d’autres philosophies ou écrits connus en Occident. Le yoga apporte donc bien un message universel ! J’utilise le terme occident/occidental plusieurs fois, pour simplifier…

Le yoga : quelques éléments clés

C’est tout d’abord une activité à vocation universelle qui s’adapte à chacun et qui se transmet de professeur à élève. Quel que soit l’âge, la corpulence, ou même la condition physique, n’importe qui peut le pratiquer et en retirer des bénéfices, à condition d’être correctement accompagné dans la pratique.

Le yoga tel qu’on le voit de nos jours est essentiellement lié aux postures, c’est le yoga du mouvement, de l’effort soutenu, le « hatha yoga ». Mais le yoga ne représente qu’un seul de 8 éléments présents dans la philosophie du yoga ashtanga.

Les 8 éléments

Ces éléments décrits dans les yoga sutras peuvent se présenter ainsi – ici en (très) raccourci :

Les 8 piliers du Yoga – Source : Terre Sage
  • Yama – avec 5 principes éthiques qui sont ahimsa (non-violence), satya (authenticité), asteya (ne pas voler), bramacharya (s’éloigner de la distraction – souvent entendu au sens extrême d’abstinence), aparigrahara (ne pas faire preuve d’avidité). Ce ne sont en aucun cas des « commandements » et le but est d’essayer de les appliquer au quotidien, en yoga et en dehors.
  • Niyama – avec 5 usages d’auto-discipline qui sont saucha (propreté et ordre), santocha (se satisfaire de ce que l’on a), tapas (les efforts à cultiver), svadiaya (se connaitre et ishvara pranidhana (ne pas tout contrôler, s’en remettre à quelque chose de supérieur à nous).
  • Asana – ça vous connaissez, ce sont les postures et l’aspect physique du yoga qui doit ensuite permettre de nous rendre « frais et dispo » à la pratique de la méditation et à l’assise.
  • Pranayama – le souffle de l’énergie vitale : travail avec des exercices de respiration. La respiration est essentielle dans la pratique du yoga. Les pranayamas se font pendant les cours ou à part.
  • Pratyahara – être à l’écoute de soi
  • Dharana – être concentré, ne pas s’éparpiller
  • Dhyana – méditer
  • Samadhi – se sentir uni avec le reste du monde. C’est en quelque sorte l’étape suprême du yoga… si vous me dites que vous y êtes, tant mieux pour vous mais j’aimerais bien savoir comment vous avez fait 😉

Bref, tout cela représente un sacré programme ! C’est pour cela que le yoga va bien plus loin que le physique. L’on dit souvent que le yoga s’infuse au quotidien dans tout ce que l’on fait. Un sacré boulot, si bénéfique. D’autres éléments rentrent en ligne de compte dans la philosophie du yoga et nous pourrons en faire bien d’autres articles.

Alors, comment réussir à suivre ce chemin de vie dans notre monde, et donc comment le yoga est-il arrivé jusqu’à nous, simples mortels ?

Le yoga jusqu’à nous

Les maîtres du yoga

La pratique serait devenue plus connue en Occident il y a moins de 200 ans, principalement grâce à des personnes telles que Swami Kuvalayananda et Yogendra mais surtout Swami Vivekananda. Ce dernier fut invité aux Etats-Unis à la fin du XIXe siècle et ses messages interpellèrent largement là-bas. D’après ma courte expérience, les plus influents et connus pour le monde actuel du yoga  sont Krishnamacharya, maître du célèbre K. Pattabhi Jois, et aussi B.K.S. Iyengar, Indra Devi et T.K.V. Desikachar.

Les élèves d’Iyengar partagent ses enseignements via des cours du même nom, les élèves de K. Pattabhi Jois pratiquent quant à eux un Ashtanga exigeant et dynamique. On pourra aussi citer Swami Sivananda Saraswati et la pratique de yoga dédié, Sivananda. Ces personnes ont disparu mais leur mémoire et leurs enseignements perdurent. Le XXe siècle et la multiplication des déplacements ont permis de faire rayonner leurs savoirs à travers le monde – notamment dans les années 1960 et 1970.

Les héritages du yoga

De nombreux courants de yoga existent et se créent de nos jours. On notera par exemple le yoga Jivamukti lancé par des américains, Sharon Gannon et David Life. John Friend a lancé le yoga Anusara dans ce pays dans les années 90. Les Etats-Unis sont d’ailleurs un haut lieu de l’occidentalisation du yoga avec aussi Tara Stiles et son Strala yoga. En Inde on a observé le développement du yoga chaud, le Bikram yoga et ses 26 postures fixes mais également du Kundalini yoga par Sikh Yogi Bhajan. Beaucoup plus près de chez nous, Mathieu Boldron a récemment lancé le Yinyasa®, une pratique qui mélange yoga yin (doux) et yang (dynamique). En connaissez-vous d’autres ? J’avoue aimer faire l’expérience de nouvelles formes de yoga mais revenir au plus traditionnel et à des enseignements théoriques sur l’histoire du yoga et des asanas, me plait énormément.

On distingue les formes de yoga traditionnelles indiennes des formes de yoga enseignées en occident : bien qu’elles incluent les pratiques physiques et de méditation dont sont inspirés les enseignements occidentaux, les formes traditionnelles de yoga sont plus une voie spirituelle tandis que les formes occidentales s’apparentent bien trop souvent à un « sport » plus ou moins doux, parfois accompagné d’un mode de vie (végétarisme, non-violence, bienveillance…).

Je trouve globalement que le yoga de nos jours est vraiment à des années lumières du yoga ancien tel qu’il est décrit. Mais c’est comme tout, le monde est en mouvement, tout évolue, tout change. À vous de trouver votre équilibre dans le yoga. Laissez-vous tenter par la dimension spirituelle : un petit cours un peu plus tourné spiritualité une fois de temps en temps, ça ne fera pas de mal entre deux cours de fitness 😊

Pratiquer le yoga pour profiter de ses bienfaits

Où pratiquer ?

Le yoga se pratique en studio, salle de sport, chez vous, avec des profs ou via des cours en ligne ou en pratique personnelle. En Inde – mais aussi ailleurs – le yoga peut se pratiquer en ashram, sorte de monastère où l’on se lève (très) tôt et où l’on participe à la vie du lieu, en quasi autarcie.

Vous pouvez pratiquer le yoga avec des enseignant.e.s varié.e.s ou tout le temps avec les mêmes, pas forcément besoin d’un gourou 😉 (guru veut dire enseignant en langue sanskrit)

Comment pratiquer le yoga ?

On pratique pieds nus, avec un tapis de yoga écologique et des accessoires. En yoga, on entend souvent les enseignant.e.s indiquer, à juste titre, qu’il n’est pas bénéfique de se comparer avec le voisin ou la voisine de tapis. En effet, tout le monde ne pratique pas de la même façon. Même les pratiquants assidus ont des jours où certaines postures ne leur sont pas accessibles alors que le soit-disant grand débutant d’à côté y arrivera. Cette conduite est valable au quotidien d’ailleurs. Vous remarquerez que la plupart du temps les lieux de pratique ne possèdent pas de miroir, sauf bien entendu s’ils sont utilisés pour d’autres activités. Cela peut paraître frustrant mais même si le miroir peut aider à s’aligner, il n’est pas vraiment idéal pour rester concentré, ne permet pas forcément de placer le regard (dristi). Il peut aussi nourrir notre ego et celui des autres par l’observation intempestive de ses voisins 😊

Bienfaits du yoga

Les bienfaits du yoga sont multiples. Il peut être associé à une activité physique et tous les bienfaits qui vont avec. C’est aussi un superbe complément d’activités très cardio ou lorsque vous faites face à des périodes de stress. Le yoga permet de gagner notamment en souplesse, en force et en équilibre. Sur le plan physique vous pourrez vous aider de blocs en liège, de sangles, de coussins – zafus et bolsters, et même maintenant de roue de yoga. En yoga iyengar et restorative on utilise aussi régulièrement une chaise. Les accessoires ne sont en aucun cas une béquille et il ne faut pas hésiter à les utiliser. N’oubliez pas que le yoga doit être dénué de tout esprit de performance ou de compétition, l’effort à produire étant celui dont vous êtes capable.

Sur le plan mental, les bienfaits sont bien nombreux : concentration, estime de soi, sérénité, bienveillance envers soi-même et envers autrui, motivation… ce n’est pas magique mais on s’en approcherait presque. Pratiquer est aussi bon pour le sommeil, cela nous apprend à mieux respirer et à renforcer notre équilibre, au sens propre comme au figuré. Il nous guide pour trouver notre place dans l’espace et donc aussi avec les autres et le monde qui nous entoure.

Lectures autour du yoga – Petite bibliographie

Histoire du yoga

Pour s’imprégner de l’Inde et de son histoire si ancienne et si magistrale, je vous invite à lire les deux ouvrages suivants :

Le Mahābhārata et le Râmâyana (Serge Demetrian, Conté selon la tradition orale). Ces récits sont féeriques, parfois durs et difficiles mais sont parfaits pour s’imprégner de ce monde incroyable.

Les écrits comme les Yoga sutras ou La Bhagavad Gītā seront plus intéressants à la lecture auprès de professeurs ou de connaisseurs, mais n’hésitez pas à les acquérir et à les lire petit à petit avec une aide à la lecture, des commentaires ou en discutant avec vos professeurs. Je dis ça car je galère à tout saisir 😊 et comme tous les textes philosophiques, nous n’aurons jamais fini de les analyser dans tous les sens – vos profs les plus expérimentés non plus.

Pratique du yoga

On conseille souvent aux gens qui s’intéressent à la pratique du yoga la lecture des écrits du Haṭha Yoga Pradīpikā, rédigés par swāmī Svātmārāma – classique écrit au XVe siècle. J’ai personnellement été un peu déboussolée par certains éléments à sa lecture, mais il remet pas mal les idées en place sur le yoga tel qu’on le voit de nos jours. Il faut vraiment le lire avec la distance nécessaire liée la période durant laquelle il a été rédigé ou alors peut-être lire une version accompagnée de commentaires explicatifs davantage contemporains. N’oubliez pas que c’est un texte d’une autre époque !

J’aurais pu écrire encore bien des pages pour vous donner un aperçu de l’histoire du yoga, mais c’est déjà un bon début. On aurait pu parler des chakras, des postures et de leurs alignements, faire une incursion dans les chants de mantra, les mudras, l’ayurveda et les doshas… gardons toutes ces bonnes idées pour de futurs articles pour le blog !

Sources :

Wikipedia, opensourceyoga.ca, YogaSatya, Centre Yoga et Bien-Être, Yoga Nova,  Yoga Journal France, 

Cet article vous a plu ? Partagez-le sur Pinterest !

Histoire du yoga : petite introduction ! Sur votre tapis de yoga vous entendez régulièrement des termes en sanskrit, des citations de sages indiens, et vous vous demandez d'où cela vient ? Si le yoga est considéré par beaucoup comme une philosophie, comment cela se fait-il qu'on le considère quasiment comme un sport dans notre quotidien ? Cet article présente un aperçu de l'Histoire du yoga. Il donnera des pistes de compréhension et pour aller plus loin dans votre pratique. #yoga #histoire

Étiqueté , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *