Le tapis de yoga en PVC : le plus glissant et polluant !

Ah les tapis de yoga en PVC ! Ils sont PARTOUT. Et pour cause : c’est la matière synthétique la plus utilisée dans le monde du yoga ! Mais pourquoi ?

Ce sont les tapis les plus économiques du marché, mais ce ne sont pas des tapis de bonne qualité : ils ne sont bons ni pour votre corps, ni pour l’environnement, et sur le plan technique, c’est également un catastrophe: vous ne trouverez pas plus glissant qu’un tapis en PVC dès que vous commencerez à transpirer un peu, ce qui est quasiment inévitable lors d’une séance de yoga.

Le PVC : mais qu’est-ce-que c’est ?

Le PVC est l’un des trois matériaux les plus utilisés au monde: automobile, maison, vêtements, jouets, et… tapis de yoga !

 

PVC est l’abréviation de polychlorure de vinyle. C’est le plastique estampillé du chiffre 3 : à chaque type de plastique on associe un numéro (généralement en dessous du produit).

Le PVC a été découvert par hasard en 1835 : un solide blanc est apparu suite à l’exposition au soleil d’une bouteille contenant du chlorure de vinyle. En 1926, un chimiste américain invente une méthode de plastification du PVC en le mélangeant avec des additifs, c’est le début du PVC à échelle industrielle. Il contient du chlore (57 % ) et de l’éthylène (hydrocarbure issu du pétrole composé de carbone et d’hydrogène). Pour savoir si un produit est en PVC, il existe un test simple: le mettre dans l’eau, c’est un des seuls plastiques qui ne coule pas.

Quels sont les avantages et inconvénients d’un tapis de yoga en PVC pour ma pratique ?

L’avantage majeur d’un tapis de yoga en PVC est son très faible poids. C’est un matériau qui coûte très peu cher à produire, les tapis de yoga premier prix sont donc généralement en PVC (si on vous vend un tapis en PVC cher : questionnez-vous!)

En dehors des inconvénients écologiques, le problème principal du PVC est qu’il a une faible durée de vie: c’est un matériau qui s’abîme vite.

Un tapis de yoga en PVC, est-ce un tapis de yoga écologique ?

Les propriétés du PVC (ainsi que son très faible coût de production) en font un matériau de choix pour l’industrie, mais une vraie bombe pour notre belle terre et ses habitants ! Durant toutes les phases de vie d’un tapis de yoga en PVC, des composés chimiques sont relâchés dans la nature.

Fabriqué à base de dérivés du chlore (d’où son nom : polychlorure de vinyle), le PVC ne peut pas être non-toxique.

On trouve sur le marché des tapis de yoga portant des allégations telles que PVC non-toxique, PVC écologique, voir même PVC bio ! Ce ne sont que des appellations commerciales qui ne rendent pas compte de la réalité.
Le PVC ne peut pas être « bio » et il ne peut pas être  écologique : de sa fabrication à sa fin de vie, il est très polluant.

Le recyclage du PVC

Recyclable huit fois maximum (quand il l’est : car qui apporte son tapis en PVC usagé dans un centre de recyclage ?) le PVC n’est  absolument pas biodégradable. L’industrie commence doucement à recycler ses déchets plastiques. Mais il est encore bien rare qu’un particulier fasse la démarche de déposer son vieux tapis à l’endroit adéquat. D’ailleurs, les filières de recyclage sont encore très peu développées. Mais, si le tapis contient une sur-couche dans un autre matériau, il ne sera de toute façon pas recyclé.

Lorsque le PVC n’est pas recyclé mais brûlé, il dégage des dioxynes, substance chimique nocives, et de l’acide chlorhydrique(notamment responsable des pluies acides)

Le PVC et la pollution

La pollution plastique fait des dégâts environnementaux majeurs, l’Union Européenne s’apprête d’ailleurs à légiférer sur cette question.

Le plastique en quelques chiffres (ONU) , c’est:

  • 300 milliards de tonnes de plastique produits chaque année (le poids de la population humaine sur terre !)
  • 99% des  plastiques sont produits à partir de dérivés du pétrole, du gaz et du charbon
  • En 2020, 20% de la production mondiale de pétrole sera consacrée à la production de plastique
  • Sur 100 objets en plastique:
    • 9% des plastiques sont recyclés
    • 12% sont incinérés
    • 79% se retrouvent dans la nature ou dans des décharges à ciel ouvert
  • en 2050, l’océan pourrait contenir plus de plastique que de poisson si aucune mesure n’est prise

Nous vous recommandons donc d’acheter un tapis de yoga sans PVC !

 

Conclusion : le PVC est donc un choix très économique, mais malheureusement pas du tout écologique, bien au contraire. 

Pour en savoir plus sur les matières des tapis de yoga: