Pourquoi acheter un tapis de yoga antidérapant ?

Que vous pratiquiez un yoga doux ou dynamique, un tapis de yoga antidérapant, sera, dans tous les cas, un bon choix.
Glisser sur son tapis de sol est  gênant, mais surtout, cela risque de vous déconcentrer : si vous ne pensez qu’à ne pas tomber pendant votre chien tête en bas, votre pratique pourrait en être sérieusement impactée.
Votre tapis doit donc être conçu pour vous aider à rester en place, que vous transpireriez ou pas des mains.

Il y a deux éléments à prendre en compte pour ne pas glisser: que le tapis adhère au sol et que vos pieds ne dérapent pas.

 

 

Comment choisir un tapis de yoga qui adhère au sol ?

Seuls les tapis en caoutchouc naturel adhèrent vraiment sans jamais rebiquer.
Ceux en coton, laine et PVC se transforment vite en tapis volant ! Et j’imagine que vous n’avez pas envie de traverser tout le studio en faisant une posture un peu trop rapidement…

 

Comment choisir un tapis de yoga qui adhère quand je transpire ?

Un tapis de yoga antidérapant vous empêchera de glisser et vous permettra de maintenir votre alignement, tant lorsque vous ferez un enchaînement de posture que lorsque vous maintiendrez une position plusieurs secondes ou minutes.

Si vous transpirez des mains et des pieds lors de votre pratique, alors, bannissez les tapis en PVC : la sueur s’accumule dessus et à la fin du cours, c’est la patinoire assurée, d’autant plus si vous pratiquez un yoga dynamique !
Les nattes de yoga en laine et coton sont plutôt adaptés à des pratiques méditatives et statiques qui ne nécessitent donc pas un tapis de yoga spécialement adhérent.
Si vous faites des postures debout, certains revêtements comme le liège répondent tout à fait à cette problématique: plus il y a de transpiration, plus le liège adhère.

Sur ces deux questions, tous les tapis ne se valent donc pas.

Notre conseil :
Un tapis de yoga avec un sous-couche en caoutchouc naturel pour adhérer au sol, et une sur-couche en liège pour que vos mains et vos pieds ne glissent pas.